Un couple

La Famille Goldini naît avec ce siècle le 14 juillet 2000… Le pays est en fête, les feux d’artifice crépitent et M. Goldini, surmontant sa timidité, déclare sa flamme à Priscilla sa future épouse, au pied du Pont Neuf surplombant la Garonne. M. Goldini troublé comme un adolescent par une émotion inconnue, enivré par cet instant fragile au milieu d’une foule virevoltante, enlace sa belle et future épouse sans lâcher sa gaufre.
Il garde un souvenir confus de la tendresse violente d’un baiser et d’une baffe simultanés… C’est le début de la « Saga Goldini », la rencontre entre Mme Goldini, alias « Goldina La Paluche », et Hugo Goldini, dit « Goldino »,« Hugo Gol’ », « P’tit citron », « Tronc si p’tit », « La Caisse », «Badaboum », « L’Autre », « Chef d’Escadron ».

Un parcours

Dès leur rencontre, les Goldini signent sous le nom d’emprunt Tawarta un spectacle au succès populaire foudroyant : Un p’tit coin d’paradis. Ce succès récompensait leurs nombreuses tentatives antérieures infructueuses comme Pimpin le lutin, Balou et le pot de miel, Le père noël en chocolat plus discrètes et confidentielles. Ces oeuvres furent toujours dédiées au bon goût et à la finesse d’esprit, savants mélanges d’envolées narratives et de scénographies novatrices. Un p’tit coin d’paradis fut joué devant des publics toujours conquis de Maurens (31540) à Auriac sur Vendinelle (31460) et de Cintegabelle (31550) à Colomiers (31770)

Des oeuvres

Grâce à ces différentes expériences, la « Famille Goldini » comme on l’appelle dorénavant, offre en 2006 à son public le numéro « Marvelous Mambo », avec la complicité de Albin Goldini, plus connu sous le nom américanisé de Albin Warette (prononcé « Oualette »). Dans des costumes étincelants et sur un mambo endiablé, les Goldini exécutent nombre de pirouettes, arbres droits et ronds de jambes avec un sens du rythme et de l’équilibre instinctif, élevant ainsi le mélange de l’univers circassien et des chorégraphies de cabaret dans une nébuleuse de virtuosité et d’élégance…

En 2010, suite à la fermeture du « Crazy Folie’s », le couple Goldini relève le pari fou d’assurer sa nouvelle revue « Travelling Palace », à deux, sur une remorque, avec l’aide de «Frichni », leur cousin de la casse qui a bien voulu les suivre dans ce concept inédit de cabaret outdoor.

En 2014,  après avoir laminé les routes du monde, la mythique Famille dévoile un duo tendu, maturé et ciselé, dans une création originale de tous les supports acrobatiques, au titre révélateur de “Du plomb dans le gaz”. Chauds bouillants, propulsé par « Tonton Yannou », leur diffuseur-tourneur-fraiseur breton, ils reprennent la route, les pointes de pied acérés et les mollets galbés, à la rencontre de leur public.