robinsonnades

Les Dieux de l’Olympe voient le paradis se couvrir d’ordures : chaque humain à sa mort les rejoint avec tous ses objets et détritus, une vie de consommation…
A la suite de nombreux auteurs d’écologie politique (Ellul, Illich, Anders), de pamphlétaires (Vaneigem, Semprun), de philosophes et poètes (Spinoza, Paul Valéry) ce spectacle porte sur les causes de la crise écologique plus que sur ses conséquences : l’abandon de toute considération morale, esthétique ou
politique au profit d’une unique logique technicienne.
La question n’est pas de savoir ce que nous faisons de la Technique mais ce que la Technique fait de nous.
Une comédie musicale acrobatique, un décor monumental, pour les enfants et ceux qui ont pu le rester !

Le spectacle

Les Robinsonnades du Roi Midas est un spectacle de rue ; pour une jauge supérieure 1000 personnes, tout public. Sortie en mai 2018.

Une comédie musicale avec des instruments de musique uniques, bâtis pour tous les styles, jazz, hip-hop, new orleans, … Une pièce acrobatique, avec du catch et un agrès inédit, le vélo d’appartement aérien. Du théâtre, avec des textes originaux et des invités, Paul Valéry, Nietzsche, Günther Anders, José Bové, …

Le décor est une déchetterie monumentale de 10 m. par 10 m. pour 5 m. de hauteur.

Deux techniciens (son et plateau) et cinq artistes sur scène: un comédien, une chanteuse lyrique, un musicien, et deux acrobates.

L’équipe

Écriture : Hugues Amsler, La Famille Goldini
Mise en scène : Garniouze
Avec : Antoine Bersoux, Charlène Moura, Simon Kastelnik, Priscilla Muré, Hugues Amsler
Technique Son : Alex Verbiese / Romain Thivet
Construction et régie plateau : Philippe Geffroy
Costumes : Maëva Longvert

La création est soutenue par Le Cratère Scène Nationale d’Alès, le CNAREP Le Fourneau de Brest, le CNAREP Le Boulon à Vieux Condé, la Région Occitanie, La Grainerie, Mix Art Myrys, la Mairie de Toulouse, Le Château de Mauvaisin, l’ADAMI

TELECHARGER-blanc

La presse en parle

 

La Famille Goldini – Les Robinsonnades du roi Midas

TT On aime beaucoup

 

Rien ne va plus au paradis ! A cause de la surconsommation des humains, le jardin d’Eden est devenu un vaste tas d’immondices. Logos, Matos, Tempo et Abondance, nouvelles divinités du progrès, ne peuvent se résoudre à un tel état de fait et profitent de la venue du dernier mort de la journée pour faire le procès de l’irresponsabilité croissante des hommes. S’inspirant des écrits d’Ivan Illich, Jacques Ellul et Günther Anders, critiques de l’aliénation technologique de la société industrielle, la Famille Goldini propose une singulière comédie musicale acrobatique. Avec notamment le bondissant et toujours irrésistible Hugues Amsler. Evitant le pensum écologique et moralisateur, ces « robinsonnades », découvertes au dernier festival d’Aurillac, sont une pochade, extravagante et burlesque, sur les déviances et les perversions du monde moderne.

 

Thierry Voisin (T.V.)

Envie de nous contacter ? Clique lui dessus